[Randonnée] Dans l’attention

Nous vous invitons à randonner avec nous dans les méandres de l’attention. Objectif : mieux comprendre comment l’attention est mobilisée, éventuellement détournée, et le rôle qu’elle revêt pour apprendre et pour comprendre le monde qui nous entoure (et nous-mêmes). 

Cette randonnée se compose de deux sentiers complémentaires.

Le ​Sentier Découverte est jalonné de 2 étapes. A l’étape 1, vous récoltez vos premières informations sur le sujet. L’étape 2 vous offre de la lecture pour affiner votre connaissance et votre compréhension. Fin du ​Sentier Découverte​ !

Vous pouvez maintenant mettre en pratique vos connaissances. A l’étape 3 vous trouverez 3 activités pour la classe (pensées pour le cycle 3, adaptables au cycle 2), qui peuvent être réalisées par vos élèves du cycle 3 en relative autonomie. Ou alors, rendez-vous sur le sentier rouge ou le sentier bleu pour deux expérience alternatives.

Le Sentier Rouge vous propose des activités sur l’attention en lien avec la problématique de l’utilisation des écrans (Cycles 2-3) et des lectures pour vous pour nourrir votre curiosité et répondre à vos questions.

Le Sentier Bleu​ comporte des étapes supplémentaires pour relier l’attention à l’observation. Vous y trouverez des petits défis pour vous et des propositions de séances pour la transposition à la classe.


Départ. Nous vous proposons, pour commencer, de vous immerger dans la problématique de l’attention grâce à 4 vidéos.

Dans la première, Sven, professeur de SVT au collège, et Véronique, enseignante à l’école primaire, partagent avec nous des petites histoires de distraction et de concentration en classe.

La deuxième et troisième vidéo représentent deux petites mises en situation, pour vous permettre de vous immerger dans la problématique: Un tour de magie en couleurs et Le test de Stroop.

Enfin, la quatrième vidéo est celle d’une interview à Jean-Philippe Lachaux, chercheur en neurosciences, expert de l’attention. Lors de l’entretien Jean-Philippe Lachaux répond à des questions sur l’attention et sa gestion dans la classe, et notamment à la question: Comment parler de l’attention à ses élèves?

Etape 2. Vous êtes encore curieux? Vous voulez en savoir plus sur l’attention, afin de mieux orienter vos gestes en classe? Votre nouvelle étape vous conduit sur un Livret dédié à l’attention, qui vous permettra de répondre à de nombreuses questions.

Etape 3. Vous êtes maintenant prêt à mettre en place des activités sur l’attention dans votre classe, pour permettre à vos élèves de comprendre cette fonction fondamentale de leur cerveau. Si vous êtes enseignant des cycles 2 ou 3, nous vous proposons 3 séances d’activités que vous pourrez immédiatement réaliser dans votre classe ou faire réaliser à la maison, en partielle autonomie. Ces activités sont adaptées à partir des activités sur l’attention du module pédagogique Les écrans, mon cerveau et moi.

La première séance permet de prendre conscience de ce qu’est notre attention. Parmi la multitude d’informations dont nous sommes sans arrêt bombardées, il faut faire des choix. On verra justement que l’attention est sélective : elle nous permet de nous concentrer sur une tâche pour la mener à bien.  Mais elle est limitée : lorsqu’on est concentré sur une tâche, le reste peut passer inaperçu, être ignoré. La séance permet également de prendre conscience qu’il est extrêmement difficile de (bien) faire deux choses à la fois.  En fait, notre attention ne peut se porter que sur une seule tâche à la fois !

La deuxième séance permet de se rendre compte qu’on peut mener ensemble et sans risque une tâche qui ne demande pas d’attention avec une tâche qui demande de l’attention. Mais on ne peut pas bien faire pas deux tâches qui demandent de l’attention. La possibilité de mener plusieurs actions ensemble et avec succès est due au fait que certaines de ces activités sont devenues automatiques: nous n’avons pas besoin de leur prêter beaucoup d’attention pour les faire.

La troisième séance permet de prendre conscience du fait que certaines situations de la vie quotidienne déclenchent en nous des réactions automatiques, sans qu’on ait besoin d’y faire attention. L’apprentissage permet d’acquérir des automatismes, ce qui est très utile. Par exemple, l’apprentissage de la lecture permet de lire un texte de façon fluide. D’autres automatismes ne sont pas  utiles à un moment donné et on veut pouvoir les contrôler. Cela demande un effort.


Sentier Rouge. Etape 1 Si vous êtes intéressés à sensibiliser vos élèves sur comment les lilmites de l’attention affectent l’interaction avec les écrans (tablettes, téléphones, consoles de jeu, ordinateurs), alors vous pouvez choisir de mettre en place les activités sur l’attention du module pédagogique « Les ecrans, le cerveau, et moi ».

Sentier Rouge. Etape 2. Vous pouvez aussi trouver des informations utiles pour combattre certains « mythes » ou mécompréhensions relatives à l’attention en lisant ces billets de Blog, rédigés par nous.


Sentier Bleu. Etape 1 . Voici deux défis pensés pour vous, et qui vont vous conduire sur le Sentier Bleu. Après avoir acquis de nouvelles compétences dans le domaine de l’attention, comment utiliser ces compétences et les injecter dans des séances de classe qui traitent les compétences et les contenus des programmes – par exemples des séances de science? Nous vous proposons d’associer attention et observation. L’observation est en effet un moyen exceptionnel d’utiliser son attention. Observer demande une attention soutenue, focalisée, sélective. L’observation peut ainsi nous aider à mieux utiliser nos capacités d’attention. Commencez par deux défis pour vous: le défi des noisettes et le défi du détective naturaliste. Vous trouverez ensuite de quoi nourrir vos activités de classe.

Sentier Bleu. Etape 2. Attention et observation en classe. Prendre conscience de façon explicite de l’attention et de ses limites peut contribuer à mieux l’utiliser quand nous en avons le plus besoin : pour observer et connaître le monde qui nous entoure, pour améliorer la qualité des relations avec les autres, pour mener à bien une tâche difficile.. Comprendre à quoi sert l’attention permet de se demander comment améliorer la façon dont nous nous en servons. La science apporte des réponses et des outils.

Il s’agit d’activités d’observation, parce que l’observation est un processus de prise d’informations qui implique l’attention dans toutes ses formes.  Lorsque nous cherchons à nous faire une image d’un objet, de ses propriétés, nous mobilisons une attention soutenue; si nous nous limitons à un rapide coup d’oeil, nous risquons en effet de perdre beaucoup d’informations utiles. L’attention soutenue est indispensable dans toutes les occasions dans lesquelles nous cherchons de façon volontaire à collecter des informations dans notre environnement.  Afin de bien identifier les caractéristiques d’un objet qui ne nous est pas familier, peut-être dans l’objectif de le différencier d’un autre, nous avons besoin de faire attention de manière non seulement soutenue mais aussi sélective: nous isolons certaines propriétés de l’objet qui sont “parlantes” pour son identification, les comparons avec celles d’autres objets, et ainsi de suite. Souvent, dans l’exercice de notre observation nous sommes distraits par d’autres stimuli, non pertinents et qui pourtant nous attirent et nous détournent de notre tâche. Nous exerçons alors un contrôle actif sur ces distracteurs afin de focaliser toute notre attention là où c’est nécessaire.   En mettant en place ces activités, l’enseignant pourra donc souligner l’importance de mobiliser son attention pour mener à bien les tâches proposées. Il pourra mettre en évidence que l’attention soutenue est une condition nécessaire pour la réussite dans de nombreuses tâches, bien qu’elle opère silencieusement et qu’on ne pense pas toujours en avoir besoin. Les tâches proposées remplissent un objectif ultérieur en relation avec l’attention. Elles permettent de découvrir des stratégies pour diriger et focaliser son attention sur les bons détails, afin de réussir sa tâche. Grâce à ces activités, il est donc possible à la fois de réfléchir au rôle fondamental de l’attention pour observer, de l’importance de s’habituer à une attention soutenue et de se donner des stratégies pour porter l’attention sur certains détails, au détriment d’autres aspects de notre environnement.

Ces activités sont de type “naturaliste”: elles invitent à mieux observer les objets de notre quotidien, et notamment la nature qui nous entoure, pour en tirer des informations plus riches, pour apprendre à la connaître, pour guider nos interprétations et opinions. L’art, le sport constituent des domaines ultérieurs dans lesquels il est possible de mettre en évidence ces mêmes messages. 


Bravo ! vous avez complété votre randonnée! D’autres vous attendent !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s